La plus vaste sélection de vêtements
Dale of Norway et Saint James au Canada
Livraison gratuite
EN
0
Votre sac d'achat
0
Votre sac d'achat
Votre sac en bref

L’authentique marinière Saint James disponible au Canada

Depuis son apparition au tout début du 20e siècle, les rayures désormais mythiques de la marinière bretonne ont su gagner leurs lettres de noblesse. Plusieurs essaient d’imiter, mais personne ne réussit à égaler la qualité des marinières Saint James issue d’un savoir-faire ancestral unique datant du 18e siècle.

Provenance : Saint James

Pour une seule marinière Saint James, il faut « 4,4 km de fil de coton, obtenu à partir de 104 fleurs de coton ».  Confectionnant ses vêtements à partir des mains de nombreuses couturières travaillant toujours à l’atelier d’origine en France, Saint James est fier d’être l’une des plus anciennes marques de mode française encore en activité aujourd’hui.

L’origine de la marinière bretonne

Bien qu’il s’agisse aujourd’hui d’un vêtement pouvant dégager beaucoup d’élégance, la marinière bretonne laisse encore derrière elle une connotation estivale souvent associée aux vacances, à la plage et au bord de la mer. Avec raison!

À l’origine, ce vêtement de coton rayé était étroitement lié à la mer et l’océan. En fait, la marinière était un tricot rayé, parfois appelé de ses noms anglais « breton shirt » ou « striped shirt », qui ne servait que de sous-vêtement aux matelots de l’ouest de la France.

Découvrez l’authentique marinière des vêtements Saint James :

Livraison gratuite de
marinières Saint James®
au Canada

Pourquoi dit-on de la marinière qu’elle est « bretonne »?

Les Bretons, culturellement très à l‘aise sur l’océan, occupèrent une très grande partie de la Marine nationale sous Napoléon III. Ces matelots se sont vu imposer, dès 1858, le tricot rayé comme habit officiel. Encore aujourd’hui, nous pouvons toujours percevoir l’influence bretonne auprès de l’appellation de la marinière sous la langue anglaise : « breton shirt ».


Provenance : Saint James

Pourquoi la marinière bretonne est-elle rayée?

Certains diront que ces rayures permettaient d’éviter les incidents mettant en scène les nombreux cordages des navires alors que d’autres diront qu’elles permettaient de repérer rapidement les hommes tombés en mer.

L’utilisation modeste de la couleur bleu indigo ainsi que le design linéaire permettait des économies lors de la fabrication du tricot. En effet, le motif qui nous intéresse permettait de réduire les coûts de conception des vêtements en économisant tant sur les coûts des matériaux nécessaires que sur les efforts humains que requérait la fabrication d’un tissu de la seule couleur bleu indigo utilisée autrefois.

L’arrivée de la marinière bretonne moderne

À la suite de la Première Guerre mondiale, nul autre que Coco Chanel arbora personnellement ce tricot rayé de coton habituellement accompagné d’un pantalon. Un accoutrement qui déroge des carcans imposés aux femmes du début du précédent siècle.

Depuis, de grands noms de la haute couture se sont vu inclure la marinière dans leurs collections de vêtements. On parle ici de noms tels que Yves Saint Laurent, Jean Paul Gaultier ou, plus récemment, Karl Lagerfeld. Aujourd’hui, une simple alternance linéaire de blanc et de bleu, particulièrement d’un bleu indigo, nous fait penser collectivement à la marinière française et à tout ce qu’elle représente.

Provenance : Stacie Flinner

La marinière pour femme

Inspirée par l’habillement des matelots d'équipage locaux de Deauville, en France, la marinière devient dès le début du 20e siècle un accessoire permettant à Chanel de propulser, à sa manière bien à elle , l’émancipation de la femme française. La marinière bretonne, réservée par tradition jusqu'alors aux hommes, deviendra peu à peu une pièce incontournable de la garde-robe de ces dames.

La marinière Saint James pour femme  sait aujourd’hui être bien plus féminine qu’autrefois. La qualité de fabrication est bien sûr toujours au rendez-vous, mais les coupes ainsi que de fins détails propres aux marinières bretonnes Saint James pour femme ont su actualiser cette pièce de vêtement d’allure « garçonne » des années folles (1919-1929).

Plusieurs couleurs sont désormais offertes auprès des marinières Saint James pour femme afin de séduire avec audace toutes celles tentées par une élégance signée Saint James.

Marinière pour femme - GALATHEE II - Saint James
Saint James
Marinière
MARINE / NEIGE
NEIGE / MARINE
ECRU / MARINE
MARINE / ECRU
Marinière / T-shirt pour femme - PHARE - Saint James
Saint James
Marinière / T-shirt
NEIGE / NAVY
NAVY / NEIGE
Marinière pour femme - VAUJANY - Saint James
Saint James
Marinière
ECRU / MARINE / TULIPE
ECRU / MARINE / FOREST
ECRU / MARINE / EPICE

La marinière pour homme

Ce symbole que représente la marinière française, tant pour homme que pour femme, a traversé les époques et reste aujourd’hui un alliage parfait entre élégance et caractère. La marinière Saint James pour homme n’en fait pas exception.

De coupe originalement plus droite que les marinières pour dames, ce classique pour homme fut également revisité par Saint James au fil des années. Les couleurs originales, blanc et indigo, sont toujours mises de l’avant dans la plupart des modèles de marinière pour homme offert par Saint James. Cependant, d’autres couleurs sont aujourd’hui proposées tout en respectant l’allure linéaire de la marinière classique d’autrefois.

Marinière pour homme - MINQUIERS COLORS - Saint James
Saint James
Marinière
MULTICO
Marinière pour homme - LEVANT MODERNE - Saint James
Saint James
Marinière
NEIGE / DENIM
Marinière pour homme - MINQUIERS MODERNE - Saint James
Saint James
MINQUIERS MODERNE
Marinière
NEIGE / MARINE
MARINE / NEIGE
MARINE / ECRU
ECRU / MARINE
NEIGE / DENIM

L’authentique marinière Saint James depuis 1889

En 1889, à Saint-James, l’étiquette qui deviendra plus tard la marque de vêtements Saint James que nous connaissons aujourd’hui se spécialisait particulièrement en vêtement de travail pour les marins afin de subvenir à la forte demande causée par l’obligation du port du tricot rayé pour les matelots et quartiers-maîtres de l’armée française de Napoléon III.

Durant longtemps, les vêtements de qualité exceptionnelle de la marque Saint James n’étaient pas offerts au grand public. Ce n’est qu’à la suite de l’arrivée de la marinière acceptée comme un vêtement de tous les jours que la marinière Saint James fut disponible aux particuliers.

Depuis de nombreuses années déjà, Saint James est témoin d’une course vers la popularisation et la modernisation de la marinière pour le grand public. Fidèle à son expérience et ses racines, la marinière Saint James a su créer et se réinventer au fil des collections mettant en scène un alliage parfait entre tradition et modernité.

Un peu plus osée, la marinière Saint James s’est vue mise de l’avant devant la demande de cette nouvelle clientèle dans une récente collection pour Avnier. Cette bien plus jeune marque de vêtements pour homme et femme franco-suisse fut créée par Sébastian Strappazzon et Orelsan, un rappeur normand qui n’a aujourd’hui plus besoin de présentation en Europe francophone.


Provenance : Avnier

L’héritage de la marinière française

Le changement de paradigme de la marinière au courant du 20e siècle, tantôt un vêtement pour marin et tantôt un vêtement distingué d’une qualité supérieure, fait en sorte qu’il n’est pas surprenant de voir des vêtements Saint James durer depuis plusieurs générations.

En effet, en France, au Canada et ailleurs dans le monde, on voit parfois des marinières, des chandails et, surtout, des pulls se donner de père en fils en raison du caractère intemporel du style véhiculé et de la qualité de tricot qui fait toujours gloire aux fameux chandails marins d’autrefois.

« Un pull de grande qualité qui est imperméable. C’est pour ça qu’on dit qu’un pull Saint James, c’est pour la vie ! » - Benjamin Auzimour, directeur général de la marque Saint James en Amérique du Nord (2018).

Découvrez l’authentique marinière des vêtements Saint James :

Livraison gratuite de
marinières Saint James®
au Canada

Partager cet article
Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter